.

NEGUA

45 minutes
16 danseurs et 3 musiciens
créé pour la scène ou la rue

Perdus dans un monde désenchanté, de jeunes gens réinterprètent les rites et les mythes de leurs ancêtres. Au cœur de l’hiver, dans la forêt de leur imagination, ils donnent lieu à une « cérémonie d’inversion ».

Negua met en mouvement les rites d’hiver du pays basque ; un pays où l’effervescence des carnavals appelle « l’autre saison », celle du renouveau de la nature. Aujourd’hui encore, le retour aux racines les plus profondes, aux origines, est un acte essentiel.

Negua s'appuie sur les symboles et les mythes basques pour tracer un parcours émotionnel où mouvement rituel et danse traditionnel ne poursuivent qu’un seul but : reprendre le dessus sur la nuit et sortir de l’hiver…

Chorégraphie
Mathieu Vivier

Musiques : Paxkal Irigoyen
Xabi Etcheverry & Nicolas Armendariz

Costumes : Francisco Dussourd

Lumière & feu : Ponpon & Julien Delignières
Son : José-Miguel Perez & Mathias Goyheneche

 

Negua
Negua
Negua
Negua
Negua
Negua

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Iguzkia altxatuko da, behin bederen.

Behin. Iguzkia altxatuko da

eta elurra urtuko da.

Bat-Batean."

 

"Le soleil se lèvera, au moins une fois.
Une fois. Le soleil se lèvera et la neige fondra.
Soudainement."

 

 

JoomShaper